Insights
Décembre 2019
Evénements à venir Opportunités de formation Nouveau dans la bibliothèque Nouvelles récentes
De l'éditeur

Chers membres du CAFIR,

Comme l’année 2019 se termine, l'équipe éditoriale du CAFIR souhaite tous vous remercier pour votre présence parmi nous pendant toutes ces années. Merci!

Notre édition de décembre commence avec une étude réalisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et le Groupe Consultatif d'Aide aux Plus Pauvres (CGAP), intitulée «Utilisation des Agendas Financiers pour Comprendre le Financement des Investissements des Petits Exploitants». Le document évalue l'importance relative des différentes sources de financement pour les investissements agricoles et non agricoles, en employant une base de données appelée « Les Agendas Financiers des Petits Exploitants », collecté par le CGAP au Mozambique, Pakistan et Tanzanie, tant au niveau individuel comme au niveau familial. Ce document constate que l'autofinancement, plutôt que des financements formels ou informels pourvus par des fournisseurs externes, représente la principale source de financement pour les investissements agricoles à court et à long terme des petits exploitants. En outre, le document constate que les principales sources d'autofinancement varient en fonction des possibilités économiques des petits exploitants, compte tenu que les revenus non agricoles représentent la principale source de financement pour certains d’entre eux, et les revenus strictement agricoles pour d'autres. Ces résultats impliquent que les politiques d'inclusion financière qui ciblent spécifiquement les petits exploitants devraient permettre le développement d'un écosystème de services financiers diversifiés qui répondent simultanément aux besoins liés à l'agriculture et au-dehors de l’agriculture. Ce document constitue un ajout important à la base de connaissances existante sur la façon dont les ménages de petits exploitants financent leurs investissements agricoles. En outre, il développe une nouvelle méthodologie d'analyse et l'applique à un ensemble de données unique et extrêmement valide.

Deuxièmement, on aimerait présenter un «Toolkit» élaboré par la Banque Africaine de Développement et le Partenariat «Making Finance Work for Africa » , destiné aux gouvernements des pays africains, lequel permet d'évaluer la viabilité que la diaspora mondiale puisse investir financièrement dans ses pays d’origine, et aussi déterminer la meilleure approche pour attirer ce type d'investissement. Le Toolkit fournit un guide systématique pour ces gouvernements, où une série de constatations et recommandations constituent la base de stratégies robustes pour attirer les investissements de la diaspora, en soulignant aussi ce que les institutions financières du développement - ainsi que les organismes multilatéraux et bilatéraux - peuvent faire pour soutenir ces efforts. Le Toolkit donne aussi une vue d'ensemble sur les principaux canaux d'investissement actuellement disponibles pour levier les ressources de la diaspora, avec des indications sur leurs respectives opportunités, coûts et avantages. Dernièrement, le Toolkit fournit des outils pour comprendre comment l’ampleur croissante des paiements digitaux transfrontaliers est en train de modifier le marché mondial es transferts de fonds, en réduisant les coûts et les délais pour toutes les parties prenantes concernées, tout en offrant aux acteurs de la diaspora la possibilité de gérer à distance leurs investissements.

Dernièrement, du 24 au 26 juin 2020, le Forum Mondial sur les Envois de Fonds, l'Investissement et le Développement (GFRID), organisé à Nairobi par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) en collaboration avec l'Union Africaine et le Groupe de la Banque Mondiale, examinera les opportunités et les défis du marché des envois de fonds, ainsi que l'impact que ces flux d’envois de fonds peuvent avoir sur le développement durable des communautés d'origine des migrants. Le GFRID examinera également comment l'innovation technologique des marchés peut réduire les coûts de transfert des envois de fonds et promouvoir une plus ample inclusion financière, faisant ainsi progresser la concrétisation de l'Objectif 20 du Pacte Mondial pour une Migration Secure, Ordonnée et Régulière, et, plus généralement, la réalisation des Objectifs de Développement Durable 2030.

Avec nos meilleures salutations,
L’Équipe éditoriale du CAFIR

Evénements à venir

More

Opportunités de formation

More

Nouveau dans la bibliothèque

More

Nouvelles récentes

More

 

RFILC

Nous espérons que vous appréciez votre visite au CAFIR.
ruralfinanceandinvestment.org

Suggest Content

Centre d’Apprentissage de Finance et Investissement Rural (CAFIR) est une partie du projet de partenariat CABFIN qui vise à promouvoir et à faciliter le renforcement des capacités en finance rurale. Les préoccupations de la finance rurale sont de s’assurer que les personnes vivant dans les zones rurales ont accès à des services financiers tels que les structures de dépôt et de transfert d'argent, les produits d'assurance et de prêt. L'utilisation efficace de ces services peut aider à améliorer les moyens de subsistance et à réduire la pauvreté rurale. Les Partenaires CABFIN suivants ont fourni un soutien financier au CAFIR:

CABFIN Partnership
 

 
Twitter Twitter