Insights
Novembre 2015
Evénements à venir Opportunités de formation Nouveau dans la bibliothèque Nouvelles récentes
De l'éditeur

Chers lecteurs,

Fin octobre, Bamboo Finance et Louis Dreyfus Holding ont annoncé un partenariat pour la création de NISABA, un fonds d’impact investing de 50 millions de dollars qu’ils dirigeront conjointement. Ce nouveau fonds sera spécialisé dans les petites et moyennes entreprises intervenant sur toute la chaîne de valeur agricole en Afrique Sub-saharienne. L’objectif est d’utiliser des capitaux long-terme pour améliorer les capacités techniques, promouvoir le développement d’un secteur plus équitable, favoriser l’innovation et améliorer la distribution de richesse en faveur des petits fermiers et de leurs communautés.

Ce mois-ci nous voulions également souligner un papier publié sur le blog de la fondation FARM, qui traite de l’assurance indicielle comme système financier innovant pour le secteur agricole, et tente d’identifier des pistes d’action pour lever les obstacles au développement de celle-ci en Afrique. Certaines conditions sont en effet nécessaires pour booster ce marché de l’assurance, telles que le recours à des données climatiques, un cadre juridique et réglementaire solide, une sensibilisation des agriculteurs au fonctionnement de l’assurance, et un soutien de la part de l’Etat. Pour plus d’informations sur l’assurance indicielle, vous pouvez également vous rapporter à l’ouvrage « Genèse et essor de la micro-assurance agricole » du Microinsurance Network, qui offre un panorama des évolutions et débats actuels entourant le secteur de l’assurance agricole sur les marchés émergents avec un accent particulier sur les enjeux spécifiques des produits d’assurance indiciels.

Ensuite, nous vous invitons à consulter le centre de ressources sur l’agriculture contractuelle de la FAO, sur lequel vous aurez notamment accès au Guide juridique sur l’agriculture contractuelle, récemment publié. Ce Guide est un outil utile et point de référence pour un large éventail d'utilisateurs impliqués dans la pratique du contrat agricole, la conception de politique, la recherche juridique et le renforcement des capacités. Il peut ainsi contribuer à créer un environnement favorable, équitable et durable pour l'agriculture contractuelle. L’occasion de vous rappeler deux autres ouvrages de référence en la matière : le Manuel d’agriculture contractuelle publié par GIZ,  un guide pratique de mise en relation entre les petits producteurs/productrices et les entreprises acheteuses à travers l‘innovation de modèles d’affaires, et le document de travail de l’OCDE écrit par Pavel Vavra, intitulé « L’agriculture contractuelle : Rôle, usage et raison d’être ».

Enfin, nous vous invitons à noter dans vos agendas un séminaire de recherche organisé par l’ISTOM en partenariat avec la Chaire Microfinance de l’ESC Dijon, sur le thème « Financement et sécurisation du financement de l’agriculture dans les pays en développement ». Le séminaire aura lieu le jeudi 21 janvier 2016 dans les locaux de l’ISTOM, à Cergy-Pontoise. L’objectif de ce séminaire est de faire progresser la connaissance d’outils de financement et de sécurisation de financement du développement agricole en faisant appel à des recherches portant sur divers domaines scientifiques.

Bonne lecture !

Meilleures salutations,

L'équipe éditoriale CAFIR

Evénements à venir
Opportunités de formation
Nouveau dans la bibliothèque
Nouvelles récentes
RFILC

Nous espérons que vous appréciez votre visite au CAFIR.
ruralfinanceandinvestment.org

Suggest Content

Centre d’Apprentissage de Finance et Investissement Rural (CAFIR) est une partie du projet de partenariat CABFIN qui vise à promouvoir et à faciliter le renforcement des capacités en finance rurale. Les préoccupations de la finance rurale sont de s’assurer que les personnes vivant dans les zones rurales ont accès à des services financiers tels que les structures de dépôt et de transfert d'argent, les produits d'assurance et de prêt. L'utilisation efficace de ces services peut aider à améliorer les moyens de subsistance et à réduire la pauvreté rurale. Les Partenaires CABFIN suivants ont fourni un soutien financier au CAFIR:

CABFIN Partnership
 

 
Twitter Twitter