L’Afrique compte restaurer 100 millions d’hectares de terres dégradées d’ici 2030

La Banque mondiale nous informe dans son article que les pays d’Afrique subsaharienne se sont engagés dans le projet ambitieux de restaurer et gérer durablement 100 millions d’hectares de terres dans la région d’ici 2030. 

  • De plus en plus en plus de pays africains s’intéressent à la restauration des terres dégradées et à la gestion intégrée des paysages.
  • Ces actions font partie des mesures concrètes recommandées par la Banque mondiale dans le cadre de son « Business plan » pour le climat en Afrique, qui vise à renforcer la résilience du continent face au changement climatique.
  • À l’occasion de la COP22, dirigeants africains, représentants de la Banque mondiale et partenaires de développement se réunissent pour mobiliser des ressources au service de paysages plus résilients.

L'article sur le site de la Banque Mondiale 

Banque mondiale
Saturday, April 29, 2017
Back To List