Le projet Grow Africa a permis d’attirer 1,8 milliard de dollars dans l’agriculture africaine en deux ans

(Agence Ecofin) - Le projet Grow Africa a réussi à s’assurer des engagements d’investissement de la part de plus de 200 compagnies qui injecteront en tout 10 milliards de dollars dans le secteur agricole de 12 pays africains impliqués dans cette initiative.

Le montant total de ces engagements est en hausse de 40% par rapport au niveau enregistré en 2013. En ce qui concerne les investissements réels, ils étaient de l’ordre de 1,8 milliard de dollars sur les deux dernières années et ont abouti à la création de 58 000 emplois directs ainsi qu’à l’amélioration de l’accès au marché et des services offerts à 8,6 millions de petits producteurs dans les pays concernés.

Selon le nigérien Ibrahim Hassane Mayaki, Secrétaire Exécutif de l’Agence de planification et de coordination du Nouveau partenariat pour le développement africain (NEPAD), l’initiative trouve son bien-fondé dans son approche basée sur la coordination des efforts : «De légères améliorations ne nous permettront pas d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés à Malabo pour 2025. C’est pourquoi nous avons besoins de plateformes de partenariats public-privés à une échelle plus large, comme celle offerte par Grow Africa»

Lancé en 2011 par le NEPAD, l’Union africaine et le Forum Economique mondial, Grow Africa entend permettre aux pays impliqués de libérer pleinement leur potentiel agricole. Il est à noter que plus de la moitié des engagements d’investissements pris dans le cadre de cette initiative viennent d’entreprises africaines.

 

Aaron Akinocho
Saturday, February 28, 2015
Back To List