Genèse et essor de la micro-assurance agricole

Este recurso aparece en:

Les efforts visant à améliorer l’accès des agriculteurs aux produits d’assurance agricole n’ont jamais été aussi intensifs. Les préoccupations de sécurité alimentaire – en situation de demande croissante, de volatilité des prix des produits de base et de changement climatique – renforcent l’intérêt pour l’assurance agricole, ont fait l’objet de plusieurs rapports officiels et officieux et ont engendré plusieurs projets pilotes conduits par des organismes privés agissant seuls ou dans le cadre de partenariats publics-privés. Ces préoccupations trouvent un écho dans le Plan d’action sur la volatilité des prix alimentaires et sur l’agriculture, publié par le G20 de Paris en juin 2011 (voir l’Annexe D – Initiatives de coordination). Les nouvelles technologies participent au progrès et ouvrent de nouvelles perspectives. Dans le monde émergent, les volumes de primes d’assurance agricole augmentent fortement dans quelques pays – Inde, Chine, Mexique, Brésil – grâce à des soutiens publics forts. Ainsi, le nombre de primes souscrites dans l’agriculture atteint des niveaux inégalés. En l’absence de soutien public généreux, par contre, le développement des marchés est lent. En outre, aucun produit indiciel pour petits exploitants agricoles n’a encore été commercialisé avec succès en dehors de l’Inde.

L’intérêt pour l’assurance agricole procède de son impact potentiel sur la pérennisation des exploitations agricoles. En effet, l’assurance permet aux agriculteurs, malgré une mauvaise récolte, de conserver leurs outils de production (actifs) et leur capacité à réinvestir pour préparer la prochaine campagne. On attend aussi de l’assurance qu’elle ouvre l’accès au marché du crédit et favorise les prêts agricoles, ce qui peut être porteur d’investissements complémentaires dans la productivité. La stabilisation du pouvoir d’achat des agriculteurs peut aussi, à son tour, stimuler l’activité économique non agricole en zone rurale. L’assurance agricole ne peut toutefois être considérée comme un substitut à l’adaptation au changement climatique qui exigera une gamme complète d’interventions.

Le présent document offre un panorama des évolutions et débats actuels entourant le secteur de l’assurance agricole sur les marchés émergents avec un accent particulier sur les enjeux spécifiques des produits d’assurance indiciels.

Le rapport commence par une mise en contexte décrivant comment l’assurance agricole est apparue en Europe et en Amérique du Nord avant de conquérir les autres continents, puis aborde l’état actuel des marchés agricoles. Des évolutions récentes ont vu se développer les systèmes d’assurance indicielle qui sont traités dans le chapitre suivant, lui-même suivi d’une réflexion sur les acteurs impliqués dans l’offre de ces polices d’assurance assortie d’une synthèse de la littérature récente abordant cette thématique et mettant en exergue ce que l’on peut apprendre concernant la valeur de ces produits. Quatre études de cas – Brésil, Maroc, Sénégal et Chine – décrivent les exemples de divers pays et de leurs démarches d’instauration de l’assurance agricole en se concentrant sur la proposition de valeur de chaque système. 

Lien vers la publication  -  Francés (fr)

Document Information

Document Type Document
Autor Microinsurance Network
Year of Publication 2014
Editor Microinsurance Network
Número de Páginas 88
Región / País Global, Africa, Américas, Asia, Europa, Oceanía / Brazil, Morocco, Senegal, China
Idioma Principal Francés (fr)
Palabras clave Microseguros Agrícolas, Index-Based Insurance
Recursos Relacionados